PERPIGNAN : 33e Festival international du Photojournalisme c'est demain !


27 août 2021

4.jpg (443 KB)
Crédit photo SAINTE MARIE TV

En présence de nombreuses personnalités locales, parmi lesquelles : Louis Aliot, maire de Perpignan, Hermeline Malherbe, présidente du Département66, Agnès Langevine-Codognès, vice-présidente de la Région Occitanie/ Pyrénées-Méditerranée, Bernard Fourcade, président de la Chambre de Commerce et d’Industrie des P-O (CCI’66), Laurent Gauze, vice-président de la CCI’66 et vice-président de la Métropole Perpignan-Méditerranée (PMM), André Bonet, adjoint au maire de Perpignan en charge des Affaires culturelles… que s'est tenue ce jeudi 26 août 2021 la conférence de presse du 33ième Festival de photojournalisme, Visa pour l’image autour du directeur général du Festival Jean-François Leroy et de Pierre Branle, vice-président et trésorier.

3.jpg (406 KB)
Crédit photo SAINTE MARIE TV

Le festival international de photojournalisme Visa pour l'image expose à partir de samedi à Perpignan le travail de ceux qui, malgré les difficultés du métier, ont toujours la même soif d'être "témoins du monde".

Pour la 33ème édition consacrés au photojournalisme dans le monde, une double particularité cette année : parmi les quatre nominés au Visa d'or News, l'un expose de façon anonyme son travail sur les évènements en Birmanie.

Une deuxième exposition, réunissant cinq photographes, est aussi consacrée à la crise sanitaire dans différents camps de réfugiés à travers le monde, indique M. Leroy, pointant un "sujet qui reste très fort dans l'actualité".

"Une rétrospective est consacrée cette année au Français Vincent Munier, l'un des plus grands photographes animaliers du monde", et une autre exposition embarquera les visiteurs dans les profondeurs marines des baleines avec l'Américain Brian Skerry, souligne M. Leroy.

Cette année, à l'occasion du 10e anniversaire de la guerre en Syrie : une exposition mettant à l'honneur toute une génération de jeunes photographes syriens, qui n'avaient souvent aucun lien avec le journalisme et ont documenté le conflit au péril de leur vie. 

WhatsApp_Image_2021-07-18_at_1_1200x768.jpeg (71 KB)
Crédit photo Danish Siddiqui

Le reporter indien Danish Siddiqui, lauréat en 2018 du prix Pulitzer de la photographie de reportage, sera malheureusement le grand absent à la présentation à Perpignan de son exposition sur le Covid-19 à New Delhi qui avait hâte de faire honneur de sa présence. Le photoreporter de l'agence de presse Reuters est mort le 16 juillet dernier, tué en Afghanistan,  en couvrant la progression des Talibans.

Autre absence, incertaine, celle de la ministre de la Culture, Roselyne Bachelot, qui n'a donné aucune réponse pour le moment, même si celle-ci doit être présente au Mont-Saint-Michel et au festival Jazz sous les pommiers à Coutances, dans la Manche. Jean-François Leroy, le directeur du festival Visa pour l'Image prévient, "si Madame Bachelot décide de ne pas venir alors qu'elle était à Arles et à Hyères, je prendrais ça pour du mépris".

Le festival accueillera gratuitement les visiteurs, munis d'un pass sanitaire, jusqu'au 26 septembre.

Décrouvez la programmation du Festival ICI

Commentaires(0)

Connectez-vous pour commenter cet article