SAINTE-MARIE-LA-MER : Droit de réponse de la direction du supermarché Casino


14 février 2021

DROIT DE REPONSE • DIRECTION SUPERMARCHE CASINO SAINTE-MARIE-LA-MER

Suite à notre publication du 09 février 2020, concernant la motivation de la direction du supermarché casino à ne plus accepter la présence de Yannick devant son établissement.

Le Vendredi 12 février 2020, Le directeur et gérant M. Montagnon, ont apportés lors d'un entretien avec notre média un droit de réponse :

« Nous avons informé Yannick, lors des premiers jours de manche devant notre établissement que nous étions d’accord, mais que cela ne devait pas s’éterniser, à celà, Yannick, nous a répondu que notre démarche était compréhensible et que sa présence n'était que provisoire dans l’attente de régulariser des documents administratifs qui lui permettront de rebondir sur sa situation actuelle. Nous avons donc accepté de lui accorder de s’installer provisoirement en respectant toutefois quelques règles. Or, plus de trois mois après, il était toujours présent avec les mêmes arguments et en ne respectant plus les règles(*) que nous avons en accord. Nous lui avons demandé donc de ne plus être présent devant le magasin avec le plus grand respect. 

Quelques jours plus tard, Il est revenu dans notre magasin à deux reprises dans la même journée, physiquement incorrect, nous avons essuyé des insultes et des menaces(*) de la part de Yannick qui n’était plus la même personne, de mauvaises fréquentations certainement. Nous avons décidé de ne déposer aucune plainte, ni même une main courante.»

Aujourd’hui, Yannick reconnaît ses erreurs qu’il regrette fortement, il apporte à travers ce droit de réponse ses excuses à la Direction du supermarché Casino, mais aussi aux personnes présentent dans le magasin durant les faits. Cette mauvaise expérience lui permettra de faire la part des choses entre le bien et le mal pour l’avenir. 

(*) Notre média ne développera ni les faits, ni les règles entre Yannick et la Direction dans ce droit de réponse.

Commentaires(0)

Connectez-vous pour commenter cet article